Sous ta jupe, dans l’escalator

Quand je vois ta culotte (ou ton string — oh, bonheur !), trois marches plus bas que toi dans l’escalier mécanique, tu réveilles mon instinct de violeur. J’ai envie de m’y crisser la face, de t’y plaquer ma langue, d’y faire entrer un doigt ou deux, pis de t’opérer ensuite un ass-to-mouth vulgaire.

En région, le kink de la shot upskirt est quasiment inexistant parce qu’il n’y a pas assez d’escalier mécanique, tout est plat comme l’idée plate que tu te fais de la banlieue (à moins de te faire monter dans mon pick-up sur le bord de la 131).

Oué, je reviens du métro Beaubien, bandé, raide.

Au lieu de me courrieler un jpg cochon avec mon nom, la prochaine fois, ça te tente-tu de m’envoyer ta petite culotte souillée par la poste ? J’ai la santé assez mauvaise merci — le docteur capote plus que moé —, me semble que ça m’aiderait à passer au travers la terrible épreuve qui m’attend — ça va être notre secret.

SOUNDTRACK : Die, All Right des Hives

Publicités
Comments
One Response to “Sous ta jupe, dans l’escalator”
  1. modotcom dit :

    ah oui, le cul ben roulé sous la mini jupe et les hommes 3 marches en bas, c’est fait pour ça. Pis les jpg pour tes hardcorettes, ça tient la route comme il faut; sinon, dans la poste, faut vraiment que les paquets soient hermétiques sinon ça passe pas le test des chiens sniffeux. prends soin de toi beau jeune homme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :