Pousser sa luck

Hier matin, chuis revenu d’un long after où nous avons bu une caisse de vingt-quatre bouteilles (de vin) à six personnes, où j’ai survécu au face sitting d’une toutoune, où nous nous sommes obstinés longtemps entre anal ou pas anal (c’était anal finalement), où j’ai dû attendre le premier métro parce que j’étais à l’autre bout du monde, où j’étais seul dans le wagon avec une black juste assez désirable qui dormait le visage contre la vitre, où je me suis crossé en l’orgardant à partir de la station Laurier, où je me suis levé pis approché d’elle juste avant la station Beaubien, où j’ai éclaboussé dans son décolleté, où elle n’a pas réagi, où chuis allé me coucher avec de la brume dans la tête, pas certain de ce qui venait de se passer.

SOUNDTRACK : Bo’s Bounce de Bo Diddley.

Publicités
Comments
3 Responses to “Pousser sa luck”
  1. modotcom dit :

    cochon : tu t’es crossé et t’es venu entre laurier et beaubien; ma foi, t’as le poignet musclé et le crachat vif! que ne t’aurais-je pas fait entre ces 2 stations, sale gosse.

  2. edhardcore dit :

    Que ne m’aurais-tu pas fait entre ces deux stations, belle bitch ?

  3. edhardcore dit :

    Damn ! Avec tout ça, j’ai oublié de parler du blowjob dans la ruelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :