Y aller un peu fort

-Bâtard, nurse! Veux-tu ben me dire qu’est-ce qui lui est arrivé, à elle? Elle a essayé de s’accoupler avec un carcajou? Elle s’est fait passer dessus par une moissonneuse-batteuse? Quelqu’un a remplacé sa vulve par un paquet de steak haché cru?

– Parlez pas si fort, Doc, je suis pas sûre que l’anesthésie a tout à fait fini d’embarquer…

– Capiche. C’est juste que je suis pas habitué de voir des affaires de même avant mon premier café du matin. Envoye, shoot!

– Est arrivée en boitant il y a à peu près une heure. Son chum l’aidait à marcher parce qu’elle avait pas l’air ben solide sur ses pattes. Elle était pâle comme les androgynes goth qui se tiennent au Saphir pis elle perdait pas mal de sang à l’entrejambe.

– Continue, tu m’intéresses.

– Évidemment, on s’est empressés de lui trouver trouver une chaise roulante pis de stopper son hémorragie. La seule affaire qu’elle a été capable de dire avant de tomber dans les pommes, c’est : « Je pense qu’on a été un peu fort. »

– Bravo pour l’understatement du siècle, ma pitoune!

– Anyway, on a mis la main au collet de son chum qui essayait de se sauver comme un voleur, question d’obtenir quelques éclaircissements. Voici ce qu’il nous a avoué : nos charmants personnages passaient un tranquille petit samedi soir à fumer de la roche pis à boire du Jack au goulot. Jusque-là, rien d’inhabituel. Un moment donné, la bouteille s’est retrouvé vide pis comme le kick de meth leur mettait des idées sordides dans la tête, mademoiselle l’aspirante prestidigitatrice a eu la brillante idée de faire disparaître la bouteille dans son manège enchanté. Sauf qu’au lieu de se coucher sur le dos pis de faire le grand écart, elle a décidé de s’asseoir sur le corps mort. C’est là qu’elle y est allée « un peu trop fort » pis qu’elle s’est retrouvée à rider un tesson de bouteille. Comme elle était ben partie, notre championne du rodéo a mis un certain temps avant de se rendre compte qu’elle était en train de créer un précédent en matière d’automutilation génitale.

– Wow! Me v’là impressionné.

– Faque?

– Ben, je vais faire fonctionner mes petits doigts de fée pour essayer de faire en sorte que ce qui forme présentement un gros orifice informe redevienne les deux conduits qu’ils sont censés être. Pis si je réussis à redonner un aspect présentable à cette version cubiste d’une femme qui vient d’avoir un accouchement très difficile, je vais probablement lui proposer une job chez nous. Tu sais comme j’estime les filles qui mettent du coeur à l’ouvrage.

Publicités
Comments
2 Responses to “Y aller un peu fort”
  1. Valérie dit :

    Ouillouille!

    J’ai jamais vu Doc Triton au Saphir!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :