Collégiennes, tentacules et hémoglobine

Le LSD est devenu à peu près aussi rare que le poil sur ma tête. C’est pourquoi à défaut d’avoir les coordonnées d’un bon pusher de buvards à te refiler, amie lectrice, je vais te suggérer la deuxième affaire la plus hallucinogène que je connais : le visionnement du film japonais Mutant Girls Squad.

De quoi est-il question dans ce charmant drame sentimental? Bof… de collégiennes mutantes qui se battent contre une police spéciale anti-mutants et contre d’autres mutants pas fins. Est-ce que ça a la moindre importance? Pantoute.

Alors pourquoi risquer de s’endommager à tout jamais la psyché en visionnant ce navet grotesque et ultraviolent? Pour voir un tentacule avec une tronçonneuse au bout sortir de l’anus d’une fille (portant un t-shirt I Love Texas). Pour découvrir un travesti mutant avec des seins géants de chaque côté de la tête qui giclent du lait acide. Pour subir l’utilisation la plus déconcertante au monde de Ave Maria et de la Macarena dans une bande sonore. Pour contempler un homme en bobettes qui se dépêche de finir de manger un bol de nouilles alors qu’il se fait trucider. Pour être ébahie par un fantôme apparaissant sous la forme d’une tête sur un gâteau d’anniversaire. Pour te régaler d’une succession presque ininterrompue de décapitations, mutilations, amputations et empalements. Et pour admirer des gerbes, des geysers, des fontaines, des trombes pis des cascades de sang. Rassure-toi, tout-petite, si tu penses que je suis en train de te révéler tous les punchs du film; c’est de même du début à la fin.

Évidemment, les effets spéciaux sont hyper cheapo, les interprétations pathétiques et la mise en scène plus que douteuse, ce qui ne fait qu’ajouter une couche au psychotronisme déjà débordant de la patente. De plus, la symbolique sexuelle très peu subtile plaquée sur les scènes de carnages est désopilante.

Et pis, que tu te demandes, est-ce que c’est bon?  Ça dépend : aimes-tu ça triper sur le buvard?  Moi, j’aime ben ben ça.

Publicités
Comments
7 Responses to “Collégiennes, tentacules et hémoglobine”
  1. doctriton dit :

    On se reconnaît tout de suite entre gens de goût.

  2. Ed.Hardcore dit :

    Ah, tiens donc, l’humanité me déplaît déjà un peu moins.

  3. Gen dit :

    Yé! C’est comme Machine Girl, mais à la puissance trois!

  4. doctriton dit :

    Gen : T’as parfaitement compris. Maintenant, paye-toi la traite et regarde-le!

  5. Val dit :

    Tant d’hémoglobine me donne envie de devenir infirmière et de consacrer le reste de ma vie à panser des plaies.

    http://www.facebook.com/album.php?aid=462920&id=337013970200

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :