School of the Holy Beast

La première fois que j’ai vu School of the Holy Beast, c’était à Fant-Asia, en 99.  Je l’avais alors vécu comme une révélation mystique. Faut dire que j’avais les sens passablement déréglés par un cocktail toxique de whisky, de buvard et de weed.

Dernièrement, j’ai décidé de revoir si mes souvenirs étaient pas trop embellis par les psychotropes et la patine du temps. Eh bien non! Je vous confirme que School of the Holy Beast est un authentique chef-d’oeuvre déviant à ajouter à votre collection!

Réalisé en 1974 par le Japonais Norifumi Suzuki, SOTHB respecte tous les codes de la nunsploitation : bonnes soeurs sexy qu’on fout à poil le plus souvent possible, dirigeantes de couvent corrompues et sadiques, jeux interdits entre religieuses, sans oublier une myriade de châtiments corporels et de blasphèmes  en tout genre. Plusieurs scènes sont d’une exquise perversion, notamment une inoubliable flagellation avec des rosiers, le viol d’une fille par son père, ainsi qu’une nonne qu’on torture jusqu’à ce qu’elle pisse sur une image du Christ.

Comme si c’était pas assez, SOTHB est animé d’une charge vitriolique contre l’Église catholique et regorge de beautés asiatiques aux visages tantôt extatiques, tantôt suppliciés. Enfin, la direction photo est particulièrement saisissante, rappelant par moments certaines ambiances oniriques qu’on retrouve dans les Dario Argento du bon vieux temps.

Bref, School of the Holy Beast est une vraie bénédiction pour les amateurs de nunsploitation. Je ne peux que vous prier de vous laisser toucher par sa grâce. Comme moi, vous lui vouerez ensuite un culte sans borne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :