Décoration Lora – Chapitre 1

Terreur Terreur a engagé les services de FDP inc. pour faire de la place pour les nouvelles recrues à leur siège social. Le Prince est un peu déçu que les gars et la fille aient pas applaudi à son idée de déménager l’headquarters dans l’Incinérateur Laurier, désaffecté depuis un criss de bout anyway. Canette a pas fait sa princesse mais tout comme. Quand ta potentielle principauté s’appelle Fuck All, tu fais juste sticker avec fuck all, moins de paper work.
CANETTE
Y’a pas de WIFI, pas d’prise de courant pis c’est pas rollerblade friendly.

Y’ont pas dit non, Le Prince se squeeze les nipples, serre les dents, se croise les yeux, espère ben fort que FDP inc. réussisse pas à corder tout le monde dans le local. Petit local. Minigo de local. Les bureaux des doyens sont vissés à terre, Ed aimerait ben entreposer son classeur de photos cochonnes dans un coin, M. Gregor aimerait avoir un spot pour sa planche à repasser, Triton souhaite transposer ça en love nest pour lui pis sa douce (le prix des loyers étant ce qu’il est), Le Mercenaire en chambre de torture pour CS3. Le board plein de rouge à lèvre, la liste infinie des caprices.  Canette a de besoin de place pour son tabouret, son poteau pis d’un carreau du mur pour ses testers de lubrifiants naturels, Tarlatane D. veut juste un petit lopin pour sa litière, Le Prince, une patère pour tous ses visons.

LORAZEPAM
Tabarnack, c’t’un 1 et demi, gang.

 

FOLLES DANS PLOTTE INC. est une entreprise d’organisation du lieu de travail fondée par Lorazepam, Canette Anger et Meulie Vhamelli à l’orée de 2011. La business est reconnue pour son souci du détail. Tout récemment, elles se sont faites engager pour un contract top secret par le gouvernement. Elles ont emmagasiné tout plein d’informations dans un minuscule gif animé de vulve claquante. Size d’émoticone. Des chaudrées de gros dossiers par unique pixel. Beige pour les affaires banales, rose pour les urgentes.

MEULIE
C’te clitoris-là, y va avoir toute l’attention de tous les cheveux blancs du globe. Compactez-moi ça, les girls. Fuck les ciseaux de fantaisies. Y veulent ça short and sweet.

Meulie a pas le temps de s’occuper du bureau de Terreur Terreur. Vraiment pas juste ça à faire. Deux jobs, l’école. Boîte à lunch ben administrative. Pis anyway, c’est Canette qui a décidé de prendre en charge le contract. Pour gratiss en plus. Comme Lorazepam, c’est la pro des petits espaces, elle lui a mis une talle de muffins en banque et pis hop les rénos. 

CANETTE
Y nous faut des uniformes spéciaux pour c’te deal-là. J’ai amené mon sac de travail, pis j’ai décrotté les ciseaux d’fantaisie. On va t’owner ça, c’te wordpress-là, nous autres!

ED
Tabarnack Canette! Tu fais tu exprès pour perdre ton temps?

CANETTE
Les préliminaires, c’est long longtemps. Pis c’est ben correct de même.

 

Le top de Lorazepam a été confectionné avec des authentiques huards passés à l’eau d’javel. Comme une cotte de mailles, mais sans les mailles. Comme un tank en paillettes, mais sans le tissu en-dessous. Une belle job de gun à colle chaude.

LORAZEPAM
Total eclipse of the bon goût. J’peux pas porter juste un g-string de même. Y’a pas d’rideau icitte. Le portugais italien de mon bloc pourrait passer d’vant pis m’voir le presque tunue à tout moment.

Faque Canette lui a fait une jupe avec des billets d’une piastre américains. Aux petits culs, les petits moyens. Pis c’est géographiquement acurate en plus. Le beurre d’érable en haut, le McFilet en bas. 

LORAZEPAM
Je veux des bottes de danseuse à caps d’acier, pour mon uniforme. Steuplait.

**

J’en ai pas mais ça doit être le genre de trucs que Le Mercenaire a ben profond dans son tiroir à trombones. Ah. Des grenades aux flancs mauves. On dirait des poires de cactus. Oui, je veux de quoi au dépanneur. Fuck, c’était quoi déjà. Fuck you cerveau. Achète-moi des trucs à manger, prends l’argent de ton top. J’vais te texter si je me souviens.

**

Canette trouve ça ben louche que les grenades du Mercenaire aient les joues mauvâtres. Deux colonnes de vin pour une part de jus de dragonfruit. Petits pichets de sangria. Métalliques. Happy violence. Les bureaux des gars sont recouverts de fuzz. Elle ose moyen passer ça au plumeau, au cas ou y’aurait une note importante d’logée dans une mousse. Dans sa tête, la mise en scène la justifiant colle pas longtemps. Post-it trop souvent recyclé.

CANETTE
Je l’ai fait avec mes plumes de culs, les gars, c’tait full poétique.

Ça passerait pas. Du beat ça ferait pas de tort à c’te manoir-là. Les doigts elfiques de Canette vont direct au générique d’la playlist de job des gars. Elfiques pourquoi? Parce qu’ont le superpouvoir de sizer le jingle selon le moment. Superpouvoir acquis. Le gazon chante, les béesses dansent.

Happy violence.mp3

Canette installe au milieu de la pièce son poteau portatif. Pole à rideaux à un quart de tasse. À poil. Se crisse à poil. Les vrais seins, pas partiels, pour vrai complets. Amazone, l’un plus petit que l’autre. Avant de réorganiser, y faudrait ben partir une brassée. Terreur Terreur, ensoleillé littéral, des cordes à linge qui partent du centre, rayons pour le poteau de Canette. Pas de budget, pas de sécheuse, laver à la mitaine en plus, bonne franquette dans le lavabo du corridor.
**

Les suits de Gregor, l’énorme sleeping bag du Doc, une cravache en minou, trois pasties identiques, un uniforme de policière plein de sang, un jack-strack avec une bouchée en moins. Y’a don’ ben des niaiseries icitte. Une enveloppe glisse sous la porte. Quessé ça? What the fuck? Holy shit. Tabarnack Ed. Non! Le Mercenaire aussi, cibole! Caliss que j’ai hâte que Lorazepam revienne pour que je lui montre ça. J’ai pu de cigarettes. Texter Lorazepam. C’était ça qui m’inquiétait. On pense mieux tout nu. Il y a quelque chose, quelqu’un sous le bureau du Mercenaire. Les bottes de danseuses à caps de l’autre? Non. Quelque chose de vivant. Zoom in. Briquet. C’est la troupe de scutigères véloces de Lorazepam. La tannante, elle essaye de nous les refiler. Texter encore.
**

Elles ont de besoin d’un plus gros local pour leurs répétitions. Gros show de danse contemporaine, commande spécial du chat de librairie sur St-Laurent. Minet total geek s’est fait une petite fortune en pawnant une bonne douzaine de motons d’poils à du monde qui voulait faire Movember mais sadly imberbes. Parlant de Movember, Canette montre à Lorazepam ce qu’elle a trouvé dans l’enveloppe FedEx.
 
LORAZEPAM
Non! Y’ont pas fait ça pour vrai? Wow. Calasse, y’a ben juste eux autres pour se faire faire des t-shirts avec feues leurs moustaches.
 
Les scutigères s’excitent à terre. Ça leur ferait un pas pire tapis pour les stepettes plus dangeureuses. Lorazepam accroche le linge et autres affaires textiles sur les cordes à linge, elle tapisse les lumières pis se négocie un accès V.I.P. à la générale des amies bibittes.

**

Une occasion de prendre une pause, me beurrer les orteils de vernis à ongles. La scutigère mère fait sa folle, le drapeau à partir d’un poil. Les autres essayent mais glissent pas mal vite. C’est quoi vite pour un trajet d’un centième de seconde minimum par contre? Relatif. Elles essayent fort, fort de pas toucher le sol, s’agrippent avec leurs antennes pis tout. Gros fail, mais t’sais, c’est voulu, c’est de la danse contemporaine. L’incapacité de suivre l’exemple. Dans la vie, on tombe mais on se relève. Bla. Bla et bla. S’ensuit une danse en ligne, formation feuille mobile. La mère encore fait sa hot dans le coin gauche en haut. Une sensuelle danse du bacon. Comment une scutigère peut-elle être sensuelle? Pas moi le public cible de toute évidence. Dans le fond, elle essaye de représenter le curseur clignotant dans un document Word. Tabarnack de symboliques.

**
 
LORAZEPAM
Ah! Le bout le fun arrive.
 
**
Les petites font tomber mon vernis à ongles. Le gros dégât rose. Aon. Elles impliquent le public dans leur processus créatif, les petites coquines. Je me demande ce qu’elles vont faire d’inventif avec le chat. Elles se plongent chacune un bras dans la solution fluo et se dessinent g-string sur le popotin et brassière sur le « torse ». Pas pire immersion quand même. On donne ce qu’on doit. L’armée de bibittes nymphes va rejoindre la mama au centre du t-shirt. Elles se mettent à swirler autour d’un poil chacune. J’imagine qu’elles font des faces cochonnes. Je vois pas. La queen, elle, grimpe au top du poil du milieu et se met à y sucer le bout du bat. C’est pas mal olé, je trouve. La fin. Sont toutes épuisées. Y’a du rose nanane partout sur le t-shirt. Fuck, c’est celui du Mercenaire. Sera pas content. Pas vraiment virile comme driping. Y’a quand même des grenades mauves. Sera peut-être pas regardant.
 
**
Bruits de clés derrière la porte.
 
CHOEUR
Fuck.

(À suivre…)

Publicités
Comments
17 Responses to “Décoration Lora – Chapitre 1”
  1. Sophy dit :

    « Le Portugais italien de mon bloc. » HAHAHA!

    Y’a bin juste toi pour me faire dire CÂLASSE.

    (Aooon, des scutigères véloces! <3 )

  2. Le Mercenaire dit :

    Tant que personne ne révèle où j’ai trouvé mes grenades mauves…

  3. Sophy dit :

    On peut-tu trouver la chorégraphie des scutigères sur Youtube?

  4. Tarlatane D. dit :

    Vécké, j’pas un crisse de chat! Tu l’sais que je suis allergique! Jolie folle, va!

  5. Pat Brisebois. dit :

    Oh wow. Ça me rappelle les blogues en 2005. Intense. Intégrité. Talent débile. N’importe quoi.

  6. Ed.Hardcore dit :

    Des uniformes, oui !

  7. Le Prince dit :

    Oh fuck. Je sais, méga-retard (c’est des choses qui arrivent), je viens juste de lire ça, mais oh miam.

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] véloce préférée, mais en gang ». Et si tu as bien lu les deux premiers épisodes de Décoration Lora, t’as pas pu manquer la présence charismatique de la troupe de scutigères danseuses. Bref, […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :