Comment marcher avec des talons hauts pis un pénis dins fesses

L’été dernier, j’ai envoyé un texte et des photos au nouveau magazine Code-Barres. Le texte n’a pas été retenu, et c’est pas grave du tout, mais les photos, oui. Des photos de Maxym en bobettes. Je suis très heureuse de me retrouver dans les mêmes pages que Vickie Gendreau, Simon Douville et la mystérieuse Pascale Bérubé que je vais sûrement rencontrer un jour, c’est sûr, le contraire peut pas arriver, on a trop d’amis en commun. (T’as oublié qui est Pascale Bérubé? Elle tient un blogue ici, et Ranger en avait parlé dans son excellent texte Lovely Chick With a Dick. Un texte si beau et touchant que si j’étais pas un robot, j’aurais pleuré en le lisant. J’aimerais te dire qui sont les autres collaborateurs, mais j’ai seulement feuilleté le Code-Barres à la Maison de la Presse et j’ai tout oublié le reste, mais je peux te dire que le magazine est beau beau, et y’a DEUX (2) photos de Vickie dedans!)

Bon, là, je fais pas juste une plogue. Je plogue, mais j’apporte aussi une petite précision. Le thème du numéro présentement en kiosque, c’est l’indécence. Et là, je viens juste de me rendre compte que mes photos sans le texte, ça donne exactement le contraire de ce que voulais dire. Et comme mon idée de l’indécence c’est surtout pas un homme maquillé en bobettes et talons hauts, je te donne ici, gratis, ce texte tout droit sorti du bac vert.

« Mynou, ça te dérange pas que Vicky assiste au shooting? C’est Vicky Qui, ma plus vieille amie! » Maxym est d’accord, il est pas du genre très pudique. « Euh, elle a genre 75 ans? » Gnéseux.

J’utilise Maxym pour un travail scolaire, encore une fois. La première fois, c’était pour un devoir sur les règles de base en photographie, c’était full bébé fafa alors j’avais eu 100%. Maxym, fidèle à lui-même, avait dit « c’est parce que chu beau ». Puisque j’ai encore envie d’avoir 100% et que je sais exactement ce que je veux comme images, je fais encore appel à mon Mynou.

Pendant que j’achève de lui beurrer la face pour le rendre super méga babe mini trash, Fredou observe la scène d’un air sceptique. « Sérieux, j’sais pas comment tu vas faire pour cacher son gros pochon. » Ouais, j’sais, c’est pas pour rien qu’on l’appelle « son pénis pis Maxym ». Mais crois-moi, il va être capable. Tu l’as jamais vu faire de l’origami avec son scrotum?

Vicky fait des gros yeux.

En tout cas, moi je l’ai vu faire pis j’avais rien demandé. Il est habile, c’est impressionnant. Alors j’ai confiance qu’il va être capable de bien straper son gros pénis.

« T’as pas d’allure », me dit Vicky. Pff, le shooting, c’est rien. T’aurais dû voir la séance d’épilation et de rasage. Une chance qu’on avait prévu ça à l’avance, il était tout plaqué rouge! Ça m’aurait fait une méchante job de Photoshop. Mais le meilleur, c’était le magasinage des souliers. Les vendeuses s’adressaient toujours à moi. Non, c’est pour luiiiii! Oui, le gars avec un pénis de sexe masculin veut essayer des suyers de madame. Non, il va pas se crosser dedans, je le surveille. La vendeuse chez Jaune est virée rouge, pauvre fille. En tout cas, ces souliers lui font un vrai beau p’tit cul et lui donnent une démarche pas pire sexy. Il rit, le Mynou, mais je le sais qu’il aime ça se faire maquiller et s’habiller comme ça. Fredou le préfère en vrai mâle, c’est évident. Son look androgyne, ça l’allume pas une seconde. Et Vicky n’ose plus faire de commentaires. Au fond, c’est le regard des autres qui a le dernier mot sur sa façon de s’habiller.

C’est comme la fois où je l’avais un tout petit peu maquillé avant de sortir au Drague. Il était super quioute, il aimait ça, mais il avait l’air vaguement mal à l’aise, même dans un bar gay. Un look audacieux mais semi-assumé. Être gay et l’afficher ouvertement, c’est une chose, mais quand la frontière entre les genres se brouille… oh. OH.

« Tu vas vraiment envoyer ces photos-là à ton prof? » Non, j’imprime les photos pour en faire un cube en origami que je vais remettre à ma prof. Écoute, Vicky, les profs doivent recevoir des tas de devoirs plates et safe. Je me dis que Maxym en bobettes, ça va être du bonbon pour Madame Chose. OK, les sous-vêtements c’est peut-être un peu osé pour un devoir de cégep, mais pour le reste, je vois vraiment pas où est le problème. Je pense que les gars aussi devraient avoir le droit de se maquiller et de porter des talons hauts si ça leur chante, sans passer pour des freaks, pour les mêmes raisons que moi je porte des pantalons quand je veux et pas de brassière si ça me tente. Vicky n’est pas d’accord, les gars efféminés c’est pas son bag, un gars c’t’un gars, une fille c’t’une fille. Explique-moi donc pourquoi Maxym pourrait pas se faire poser des belles rallonges de cils comme les tiennes. Mis à part le fait qu’il a déjà des méga cils qui font du vent, l’espèce de de de. Bin oui, je le sais que tu peux pas m’expliquer pourquoi t’aimes pas ça. Tu le sais même pas pourquoi ça te dérange.

Quand on était touptites, il n’y avait que deux maisons mobiles pour nous séparer. En apparence. Parce que fondamentalement, Vicky et moi, on se ressemble pas. On a des goûts opposés, des styles de vie incompatibles, et même physiquement, c’est frappant à quel point on est deux espèces différentes. Elle est bronzée, habillée peurope, maquillée sobrement, belle, posée. Moi je suis maigrichonne, verte, face d’Alice Cooper le matin, je sais pas matcher mon linge (usé et pas convenable), je me gratte la poche. Mais on s’aime beaucoup. On va toujours s’aimer. En tout cas, je suis pas très étonnée que Vicky Qui soit vaguement choquée de voir un gars dans mes bobettes. Mais tsé, Mynou, c’est pas grave si tu réponds pas aux attentes de Vicky en terme de mâlitude. C’est pas grave si tu te fais dévisager au centre d’achats ou au Drague. C’est jamais grave, les affaires d’habillement ou de maquillage, sauf quand il est question de sweatshops ou de tests sur les animaux.

J’invente rien, han, c’est même pas un peu révolutionnaire ce que j’te dis-là. J’ai peur que ce soit toi qui fréquentes du monde un peu trop straight.

En tout cas, Mynou, moi je le trouve beau pis doux quand il est tout épilé et rasé. Ça compense pour son caractère brutal. Mais il peut bin être poilu demain s’il veut. Au fond, je m’en sacre pas mal. Je l’aime tout le temps.

Publicités
Comments
13 Responses to “Comment marcher avec des talons hauts pis un pénis dins fesses”
  1. Canette Anger dit :

    C’est full le festival d’écrire le nom de Vickie tout croche. (T’sais VICKIE, comme dans VICKIE GENDREAU.) :)

  2. Le Prince dit :

    Méga rires! Tes textes me mettent toujours de bonne humeur et tu comprends toutes les affaires, c’est bon!

    • Lora Zepam dit :

      Si j’ai le pouvoir d’améliorer l’humeur de certaines personnes, je vais certainement abuser de mon pouvoir.
      Mais c’est pas vrai que je comprends tute, t’exagères parce que t’es trop content, là!

      • Le Prince dit :

        Bon, oké, mais tu comprends bien, debor. Hey en passant moi aussi j’aime ça m’habiller en fille des fois et être fucking sexe, pour faire un projet amusant.

        • Lora Zepam dit :

          OH! Ça tombe pas dans l’oeil d’une aveugle! Je vais bientôt recommencer à vivre alors ça se pourrait bien que je veuille faire des shootings photo, je t’en reparlerai!

          Aussi, je mettrais kek guillemets dans ta phrases, parce que pour moi, s’habiller en fille ou en gars, ça veut pus dire grand chose. :)

          J’ai hâte de faire des photos! \o/

  3. DailyV dit :

    J’aime ça. C’est bon dans ma tête comme le café dans ma bouche.

    • Lora Zepam dit :

      C’est un texte 100% équitable. Personne n’a été exploité dans sa réalisation, pas même Maxymynou.

  4. Symnd dit :

    Mynou est ben beau en photographie. C’est l’fun que ça sorte après toutes les péripéties que y’a eu avec Codes-barres.

    Ey si ça te tentes pas de payer j’en envoie un des deux que j’ai eu.

    • Lora Zepam dit :

      Ah, Simon, mon Calinours Love-a-Lot! Garde tes copies, je peux pas croire que Code-Barres va pas en donner une à tous ses collaborateurs.

      J’ai hâte de lire tes poèmes! (J’étais trop gênée pour prendre le temps de lire ça à la Maison de la Presse.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :