Ce fera… être ou ne pas être « écrivain »?

Ceux qui me connaissent savent à quel point faire dans l’autofiction me répugne. Les livres autofictifs, je les appelle des reality book, et pour moi, ils ont autant d’intérêt que les reality show, c’est-à-dire: aucun. Pourtant, les récents événements me forcent à prendre une position personnelle sur l’acte d’écrire, le statut d’écrivain et ces choses-là. … Lire la suite

Quelques réflexions sur le but moral de Delphine

J’étais en pleine rédaction d’un pamphlet dénonçant l’hyperprolactinémie rituelle chez les Iakoutes philatélistes de l’île de Sakhaline pour Terreur! Terreur! lorsque je me suis rappelée que j’avais encore des tas de courriels à répondre. Je ne pourrais plus me regarder dans le miroir – surtout celui vissé au plafond, au dessus de mon lit –si … Lire la suite

On n’encourage pas, mais on ne condamne pas.

Deux membres de Mise En Demeure arrêtent leur tournée internationale quelques instants pour nous parler de leur musique et du mouvement étudiant. Enjoy!

Queer & the Shitty. Pilote

Dans la vie comme dans le cul, peu importe le lieu où l’on se trouve et avec qui, peu importe si on est seul, incapable de trouver une baise, peu importe notre mission sur terre et qu’on soit musulman, bisexuel ou une conne, qu’on soit la femme de ménage d’un banquier ou Mère Térésa de … Lire la suite

Malaise chronique

« La communication de masse exclut la culture et le savoir. » Jean Baudrillard J’irais même jusqu’à dire que la communication de masse exclut la communication elle-même. Le spectacle soliloque. Il n’attend pas du spectateur, du lecteur, de l’auditeur — qu’il ne considère qu’en termes de public cible —, qu’il dialogue, mais qu’il se positionne par conformisme … Lire la suite

Écrire l’abject ou le moi déshumanisé

Le texte ci-dessous est un extrait de la conférence que j’ai donnée lors d’un colloque sur le Kitsch et le Trash à l’Université de Montréal en 2008. Le concept de kitschité s’est développé parallèlement à ce qu’on appelle un art de mauvais goût ou, plus précisément, la culture de masse, c’est-à-dire une production artistique industrielle … Lire la suite