Je suis coupable d’incitation à la manifestation et je m’assume

En raison de mes textes prenant position sur la crise que vit le Québec actuellement, je pourrais être accusée d’incitation à manifester. Parce que je m’oppose aux politiques gouvernementales en matière d’éducation, on pourrait juger que mes entrées de blog sont des activités illégales. Cela s’appliquerait à tous ceux et celles qui ont écrits pour … Lire la suite

Maxama Avarsan – Le préambule des listes

Je suis habituée d’écrire sous pression. Y’a toujours quelqu’un pour nous mettre de la pression. Am I right? I’m always right. (Ils disent que je dois avoir vraiment trop confiance en moi pour être écrivaine.) Je commence ça en grand. Vous avez manqué plusieurs épisodes de ma vie. MCLC, arrête de lire tout de suite, … Lire la suite

Stratégies fascistes dans la gestion de crise au Québec

Vous me direz que j’exagère. Que j’ai atteint le point de Godwin. Que Charest, ce n’est quand même pas Hitler. Je vous répondrai de me laisser procéder à l’épreuve des faits en m’accordant le bénéfice du doute. Je vous signalerai que nous ne sommes pas dans un débat à proprement parler et que je n’utilise … Lire la suite

Queer & the Shitty. Saison I. Épisode III

Hier matin, on a décidé que la prochaine victime allait revenir à Minette Salinger parce qu’elle passait son temps à chialer. Depuis 9h, on l’endurait. Le soleil flambant perçait la grosse vitre du Quartier Géneral. On buvait du mimosa cheap et je n’arrêtais pas de penser à ma Mimosa Woolf. Le soleil flambait sur le … Lire la suite

Le hanneton aka barbeau

C’est le monstre de mon enfance. La terreur de mes nuits. Le Bonhomme Sept Heures, le Yâwbe, les pédophiles pis le Père Noël, ça marchait pas avec moi. Ce qui m’effrayait au plus haut point, c’était les barbeaux. J’ai un souvenir très très précis : j’ai quatre ou cinq ans, je suis dans la cour … Lire la suite

La culture du mépris (AJOUT)

NDLR : Suite à une courte discussion avec un de ses lecteurs, le Mercenaire a jugé bon d’ajouter quelques hyperliens au texte, histoire de pointer certaines sources du mépris dont il parle. Vient un temps où tu ne sais plus quoi dire. Parce que tant a été dit et si peu a été entendu. Aussi parce que tu … Lire la suite