Julie, ou la nouvelle Héloïse

Youpi ! Je suis pompée, je suis pompette, voici en grandes pompes le retour de mon célébrissime courrier un cœur ! J’avoue avoir un peu hésité avant de vous le servir, car je viens de terminer une analyse ma foi plutôt bien torchée de la figure de l’ouvre-boîte diesel dans l’œuvre en prose de Paul Valéry et j’aurais bien aimé vous faire admirer la splendeur aveuglante de mon argumentation tatillonne. Ce sera pour une autre fois, le devoir m’appelle – je ne voudrais surtout pas passer pour une garce masturbatrice compulsive qui ne respecte pas son lectorat.

* * *

De: poupette-deluxe@hellokitty.jp
À: anne@archet.net
Objet: Problème de fraîcheur

Allo Anne Archer. Ma question est un peu embêtante. Voilà en gros mon problème : j’ai 19 ans, je suis une fille très propre, mais mon sexe sent mauvais. Pour moi, l’hygiène c’est super important. C’est pour ça que je rase mon poil de fille, mais même si je le fais, ma noune dégage une odeur qui pue fort. Je comprends vraiment pas pourquoi et je t’avoue que ça commence à me gêner genre beaucoup. Même que en sortant de la douche, je sens encore le vaginal et j’ai parfois peur d’ouvrir trop les cuisses. Et je ne parle même pas du cunilangus… je refuse que mon chum me le fasse, ça me met trop mal à l’aise à cause de l’odeur. Qu’est-ce que je devrai faire?

Amélie

P.S. : Merci de ne pas rire de moi.

Amélie

De: anne@archet.net
À: poupette-deluxe@hellokitty.jp
Objet: re: Problème de fraîcheur

Chère Amélie,

Comment pouvez-vous envisager ne serait-ce qu’une seconde que je puisse avoir l’outrecuidance de me moquer de vous? Terreur! Terreur! est une publication de bonne tenue et je suis une courriériste du cœur qui respecte scrupuleusement le code de déontologie de la profession.

Moi qui ne suis qu’amour, empathie et miséricorde… en tout cas.

Revenons à nos moutons. Tout d’abord, il faut savoir que chaque femme a sa propre odeur vaginale. Cette odeur peut aussi varier selon le cycle menstruel et se décline dans tous les tons, allant du parfum de la fleur de safran jusqu’au fumet de hareng éventré oublié un jour de canicule sur le bord de la fenêtre, en passant par l’arôme divin du trio Mozza burger avec rondelles d’oignon.

Surtout, l’appréciation que vous avez de votre propre odeur n’est pas nécessairement la même que celle de votre douce moitié. Certains hommes apprécient les parfums naturels de la femme, alors que d’autres se mettent spontanément à vomir dès que l’on évoque à demi-mot la consistance qu’une perte blanche. Vous pourriez être surprise de l’opinion du vôtre sur ce sujet. Il n’y a donc pas à priori de raison de se priver des plaisirs que procure un bon léchage en règle des muqueuses. Sinon, il y a toujours la possibilité de vous mettre en couple avec un Acadien, car la rumeur veut qu’ils apprécient l’air salin du large quand leurs cales sont remplies de morues.

Bises,

AA.

* * *

De: roger-prudhomme@cecc.ca
À: anne@archet.net
Objet: Trouble dans le genre

Chère Madame Archet,

J’ai toujours été normal, conservateur et très religieux. J’ai même déjà pensé consacrer ma vie à Dieu, mais une sombre pulsion en moi m’a plutôt dirgé vers la vie laïque. Il y a deux ans, quand j’étais en couple, j’attendais que ma femme s’absente de la maison pour aller acheter des Doritos au dépanneur pour mettre ses vêtements (brassière, bas de nylon, robe, talons hauts…) et me masturber ainsi vêtu en feuilletant le catalogue Ikéa. Depuis notre séparation — pas pour cette raison, car elle ne l’a jamais su — je m’achète mes propres vêtements féminins et le soir venu, après le travail, je me change et je deviens une femme ; j’écoute même Canal vie en peignant mes ongles d’orteil et en mangeant de la pâte à biscuits crue.  J’ai même trouvé un nom pour ma femme ; au début, c’était Héloïse, mais maintenant, c’est Julie. Qu’est-ce qui m’arrive ?

«Julie»

P.S. : Je vous demanderais de ne pas révéler mon vrai nom, car je travaille pour un organisme respectable et je ne voudrais pas nuire à sa réputation.

De: anne@archet.net
À: roger-prudhomme@cecc.ca
Objet: re : Trouble dans le genre

Chère Julie,

Ne vous inquiétez pas, votre secret est bien gardé avec moi. Pas un seul évêque ne soupçonnera la moindre chose, je vous le promets.

Pour ce qui est de votre problème, il est difficile pour moi de vous dire exactement ce qui vous arrive sans avoir plus de détails. Car le travestisme est un phénomène qui est lié soit à l’identité sexuelle, soit à un fétiche. Pour certains hommes, le travestisme est un symptôme de leur désir d’être une femme ; c’est ce qu’on appelle le travestisme bivalent. Ceux-là ont souvent depuis l’enfance la conviction d’être nés avec le mauvais sexe. Peut-être est-ce votre cas? Si ça l’est, sachez que vous n’êtes pas seul; plusieurs individus transgenres non opérés ni hormonés vivent en adoptant l’identité féminine tout en ayant des relations satisfaisantes avec un homme ou une femme. Et parfois même les deux en même temps, s’ils ont de la luck.

Pour d’autres hommes — et je soupçonne que c’est votre cas —, le port de vêtements féminins est une source d’excitation sexuelle; on appelle cette pratique le travestisme fétichiste. La plupart de ceux qui s’y adonnent aiment tout particulièrement le rituel de l’habillement et de la transformation, le maquillage, le port de la perruque et de faux seins ainsi que de la serviette hygiénique posée à l’envers et qui arrache le pouel. Une fois l’excitation tombée, apparaît généralement le besoin de se débarrasser des vêtements (parfois même de les brûler en pleurant), ce qui distingue donc cette forme de travestisme du travestisme bivalent.

Quoi qu’il en soit, le travestisme semble bel et bien faire partie de votre sexualité. Tout ce que je vous recommande, c’est de respecter votre corps et ne pas vous infliger des souffrances inutiles : la pâte à biscuits et les chaînes spécialisées d’Astral ont fait suffisamment de victimes jusqu’à présent. Practice safer sex and have fun!

Bises,

AA.

* * *

De: faithkonani@crossemail.com
À: anne@archet.net
Objet: Salut cher ami

Je suis Faith Konani, la seule fils du défunt M. et MME Konani que mon père était un homme d’affaire très riche de cacao et aussi l’exporteur de l’or en Europe et Amerique, la capitale économique de la Abidjan Cote d’ivoire, mon père  mort dans une l’hopital en Côte D’ivoire ici par une maladie d’une crise-cardiac douloureuse de décès. Ma mère aussi est morte étouffée dans urine malencontreuse et depuis lors c’etais mon pere qui prenais soin de moi jusqu’à sa mort et un peu après aussi.

Avant le décès de mort de mon père, il m’a secrètement appelé dans son chevet pour sussurer dans l’oreille de moi en diant qu’il a pénétré la somme de huit cent millions cinq cents mille dollars Américaines (US$800,500,000) dans une boîte de Smarties et il a deposer dans une société de securité ici Abidjan Cote d’ivoire pour assurer que personne ne le vole les Smarties et les billets de lingots par accident de mégarde méchant. Il a employé a mon nom  en tant que son seul fils d’heritier en déposant la boîte de millions.

Donc a cause de la crise politique de massacre je cherche associé étrange dans n’importe quel pays au monde ou ailleurs car j’aimerais transférerai cet argent pour le but d’investissement comme la gestion de biens ou le bien être de gestion.

Cher ami, fournissez votre compte bancaire dans lequel je transférerai cet argent et je vous donne 10% et vous garderez la boite en souvenir.

J’attends urgenment votre reponse et Merci et que Dieu vous pénisse

sincerement votre Faith konani.

De: anne@archet.net
À: faithkonani@crossemail.com
Objet: re : Salut cher ami

Cher Faith Konani,

J’aimerais bien vous aider, mais je suis trop béesse pour avoir un compte bancaire et je n’arrive jamais à garder les rouges pour la fin. Mais ne vous inquiétez pas, votre secret est bien gardé avec moi. Pas un seul agent de la GRC ne soupçonnera la moindre chose, je vous le promets.

Que Dieu vous pénisse solidement,

AA.

Publicités
Comments
One Response to “Julie, ou la nouvelle Héloïse”
  1. Rintintin dit :

    Jean-Jacques ne t’aime plus!.

    P.S. toujours aussi bon ces courriels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :