Par applaudissement…

lol

 

Si tu m’as pas vu me prendre pour une humoriste en fin de semaine, Madame, tu peux me lire icitte. V’la les conseils que je t’ai donné au Cabaret des auteurs du dimanche version Grand rire. Un texte bourré de lieux communs.

Ma belle Madame,

J’ai entendu dire que tu feelais pas trop de ce temps-là. Tu dis pu rien, tu fais juste brailler. Paraît que t’oses même pu faire tes commissions. Tu sorts pu de ta cour, t’entretiens ton terrain rien qu’en arrière parce que tu veux pas que les chars te voyent. Ça va pas ben, Madame.

Okay, oui, t’avais oublié tes photos Facebook de v’la 8 ans, prises à Punta Cana un soir de brosse pis mises en ligne avant que tu décides de te présenter au comité de parents de l’école primaire de tes flots pis que d’autres mamans tombent dessus. Okay la grosse, s’pas fort, je te l’accorde ! Mais quossé que tu veux, le mal est faite ! À c’t’heure, toute c’qui te reste à faire c’est d’affronter la réalité, te faire à l’idée que t’es une maudite cochonne qui aime ça trouver d’autres utilités aux pinces à homards dins buffets de tout inclus pis de prendre le taureau par les cornes. Pis par «prendre le taureau par les cornes», j’entends pas de te cacher chez vous, de fermer pour toujours ton compte Facebook pis de disparaître de la map, là… Nonon ! Tu vas pas te laisser faire, Madame ! T’es plus forte que ça ! Rappelle toi de la fois où ton Monsieur, en plein BBQ estival, t’as humilié devant ta gang du bureau en disant que t’étais pour le pissage dins spa, parce que ça changeait rien vu qu’on mettait du chlore… T’étais en christ su’ l’coup, mais t’en est revenu ! C’est pas vrai que deux jeunes fraîches-pettes de 31 ans qui viennent juste de se faire poser le stérilet vont scraper ta réputation de même ! Tu vas préparer ta vengeance. Comment faire, tu me demandes?

Là-dedans, ma Pitoune, y’a deux écoles de pensées. Y’a la méthode frondeuse, la méthode Samantha Ardente. Celle qui dit: «Tin, ma gang de pognés ! M’en va avouer mes fantasmes à Denis Lévesque pis faire votre salaire annuel en dedans de trois mois.» Pis y’a la méthode hypocrite. Beaucoup moins engageante et offrant tout de même moult satisfaction.

Ce qui est pratique avec les réseaux sociaux, ma Nouère, c’est que tu peux devenir qui tu veux. T’es pas obligé d’écrire juste la vraie vie, là-dessus. Je te dirais même qu’on s’en câlice tous de ce que tu manges pour souper. Surtout si c’est pour nous dire que t’as pensé à gratiner ton pâté chinois pis que ça va faire différent.

L’idéal, dans la situation, serait que tu te startes une nouvelle identité. Que tu supprimes ton compte en cours; te retires quelques semaines de l’internet, le temps d’aller refaire ta photo de profil dans un beau décor à contre-jour au Studio Magenta de Place Laurier, pis que tu reviennes fraîche comme une rose avec un plan de comm pour ta mise en marché de quarantenaire libérée. Un plan de comm, dis-je? Wewoui. Check ben ça.

Comme je disais, ça te prend des photos sharp en lien avec tes intérêts. T’aime ça aller dans le sud? C’est correct. Faut juste que tu te démarques. Mettons… Va pas publier ta face en train de se frotter sur un tigre gelé su’a morphine. Montre autre chose. Montre ce qu’on voit jamais. Ton petit frippé de cuisses quand t’es t’en maillot, ton dégât de sable dans le fond de la douche, ce que t’as acheté au Jean Coutu avant de partir… Filme un douchebag en train de s’acheter de la pourde ! Tu vas passer pour une victime lucide, pour une femme moderne consciente de l’esclavagisme esthétique de notre ère; pour une occidentale prise dans cette société de consommation qui aime ça aller dans le sud, mais pas tant que ça quand même parce que c’est comme, un peu, exploiter son prochain.

T’as le droit, quand même, de te garder un p’tit côté quétaine. Une p’tite affaire pour dire au monde que ça t’arrive de l’échapper. Faut juste savoir doser. Mettons, ton chat… Ton Christ de chat. Tu peux le montrer ton chat, j’ai pas de problème avec, mais y’a comme des règles non-écrites dans l’univers du bon goût. Genre, ton chat comme background d’une citation de Paolo Coehlo, ça c’est non. Mais ton chat qui se cache la face avec les gros pouces de ses p’tites papattes, ça c’est oui ! Mais pas trop souvent. Ton chat a pas de pouces? Christ-moé ça aux vidanges, y’a pas d’intérêt.

Il faut aussi que tu soignes tes statuts. Tu peux pu dire les choses n’importe comment. Par exemple, quand tu lances un pavé dans la marre en écrivant un statut comme «Ya dont ben du Maringouins … Batinse!». Tu risques de récolter, au mieux, 4 likes pis un commentaire. Commentaire pertinent à l’argumentaire développé comme: «Ben oui, tu parles d’une crisse de cochonnerie». Or, si tu exprimes cette abondance de maringouins d’une autre façon, sous un registre plus… littéraire comme: «Cher Maringouin. J’espère que tu liras en entier ce statut que je t’adresse… Je suis contente que, toi pis tes amis, appréciez mes nouvelles jeans taille basse mais c’est pas une raison pour venir me piquer dans’ craque pendant que je paye mes fruits au marché du Vieux Port.» Ça devrait être liké une vingtaine de fois, avec 2 ou 3 commentaires de Monsieur se disant envieux des dits maringouins, pis y’a des chances qu’on t’aborde en privée pour te féliciter d’acheter local. Pas pire pareil, hein?

Finalement, fais attention aux fausses nouvelles, Madame… C’est pas vrai que «Lise Thibault a dépensé cent mille piastres au 281» pis que «Couillard veut indexer le prix de l’alcool au salaire», même si t’aimerais ça. Dans le doute, tu peux partager, mais abstiens-toi de commentaires. Pis c’est une bonne façon d’avoir du fun sans risquer de perdre la face ! Dans le pire des cas, tu vas voir deux-trois poissons partir un faux débat sur les B.S., pis les mères du comité de parents vont peut-être te dire que c’est vrai que ça monte vite, les factures, au 281.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :